Version imprimable

Il rêve d'aile, elle rêve d'île
 
Elle, portant sa jolie robe mauve,
Approche doucement de lui ;
Ses yeux sont des perles de pluies,
Ses mots sont tendresse et guimauve...
 
Lui, tout nonchalant, s'étire au ciel
Comme un nuage de promesses,
Quand apparaissent les paresses,
Quand les cieux se gorgent de miel...
 
Il rêve d'aile,
Elle rêve d'île
Et d'un exil
À tire d'elle ;
Il rêve d'un monde avec elle,
Elle rêve de fuir, loin des villes...
 
Elle, toute éperdue dans ses pensées,
Se glisse au-delà des paupières 
Pour les fermer à l'insensé
Des néons bleus, pâles chimères...
 
Lui, inconscient, se laisse enfin vivre
En se berçant d'une illusion,
N'attendant d'elle qu'elle délivre
D'autres couleurs sur ses visions...  
 
Il rêve d'aile,
Elle rêve d'île
Et d'un exil
À tire d'elle ;
Il rêve d'un monde avec elle,
Elle rêve de fuir, loin des villes...
 
Elle, une étoile perdue dans les yeux,
Comme une madone sacrée,
Verse une larme trop sucrée 
Pour qu'on en boive un petit peu...
 
Lui, tentant d'atteindre le soleil
Ou bien de décrocher les dunes
Sur les océans de la lune,
Ne veut plus sortir du sommeil...
 
Il rêve d'aile,
Elle rêve d'île
Et d'un exil
À tire d'elle ;
Il rêve d'un monde avec elle,
Elle rêve de fuir, loin des villes...
 
Un autre rêve,
Une autre trêve
Sur cette étrange boule ronde...
Un autre rêve,
Une autre trêve 
Que viendra renverser le monde ! 
 
Le 16 octobre 2017
 
© Vincent Marie
PrécédentSuivant