Version imprimable

Poète, qui es-tu ?
Par Gérard Trougnou
(à l'occasion de la soirée du 9 novembre 2009)

Adrien Cannaméla est né en 1926 en Tunisie où il a vécu une enfance heureuse au bord de la mer et où il a séjourné jusqu'à 20 ans.

Ingénieur des Mines ayant travaillé onze années sous la terre (en Haute Volta, au Maroc, dans le Pas de Calais, en Lorraine, en Tunisie, en Normandie etc.), il a connu la misère du métier le plus ingrat et le plus dangereux du monde.

Ensuite on le retrouve ingénieur dans les pétroles, spécialisé dans l'industrie (Nancy, Dijon, Marseille, Paris, Lyon) et, enfin, spécialiste de l'Immobilier de bureaux dans sa propre Société.

L'écriture l'a pris au ventre dans la mine, au spectacle de ces surhommes qui frôlaient quotidiennement la mort et qui pour rien au monde n'auraient voulu changer de métier.
______________________________

Mise à jour : dernières publications

- en 2012, un roman explorant le sens de la vie tumultueuse d'un prisonnier de la mine :

Sous la terre, loin du ciel

« Les voilà ces titans, comme sculptés dans l'airain, ces géants de l'obscur et de l'inconnu.»

- en 2013, un « journal à rebours, confidences et témoignages »

Arrière toute !

Récits et poèmes, 878 pages.
______________________________

Adrien collabore à quantité de revues littéraires, la liste est longue très longue, cela va des recueils de nouvelles ou de poèmes au compte rendu de cinéma, de théâtre, de livres, de conférences et d’opéras, tout en constituant une œuvre poétique en majorité classique, qui comprend maintenant une cinquantaine de recueils, dont seulement quelques-uns ont été publiés. Cela ne l'intéresse pas. Il est simplement un témoin de son temps et l'écriture est une décharge émotionnelle indispensable, dont après il ne s'occupe plus.

C'est pourquoi il sera ce soir un auditeur très attentif pour des textes dont il a peu de souvenir, qui ont atteint leur plénitude ou leur objectif au moment de leur création, après... pfft !

Marié 5 enfants, 8 petits enfants dont un (6 ans) est atteint d'une maladie très grave. C’est par pudeur qu’il ne parle pas des nombreux poèmes tristes et dramatiques que cela lui a inspiré.

Adrien met au-dessus de tout les vertus de l'amour qui n'a jamais d'âge et qui est toujours naissant, car nous sommes pétris de sa substance et nul n'a encore réussi à décoder le mystère de son emprise, de son influence sur notre comportement qui du jour au lendemain nous transforme, nous bonifie... ou nous détruit. Quand l'orgueil blessé n'arrive pas à pardonner ou oublier.

Nous ne savons pas nous dépasser dans l'épreuve.

À tout de suite face à la lumière !

 

Merci à Adrien Cannaméla, qui a réalisé et remis aux participants un document de 44 pages contenant, avec des illustrations, tous les poèmes lus ce soir-là.

Lire les poèmes